Locservice le professionnel de la location entre particuliers vient de publier des statistiques sur la part des locations meublées en France. Depuis trois années maintenant, les logements loués meublés sont cibles d’un véritable phénomène. Ce puissant engouement pour les locations meublées s’explique par une période forte en demande.

C’est bien entendu Paris qui mène le jeu avec 65 % d’appartements loués meublés. Les autres villes n’en démordent pas pour autant : Montpellier avec 47 %, Grenoble 46 %, Strasbourg 40 %, Marseille 39 % et 35 % pour les logements à Toulouse.

Qu’est-ce qu’une location meublée ?

Une location meublée est « Un logement décent équipé d’un mobilier en nombre et en qualité suffisants pour permettre au locataire d’y dormir, manger et vivre convenablement au regard des exigences de la vie courante » conformément à la loi Alur du 6 juillet 1989. Le mobilier dont il est question dans cette loi a été défini le 5 aout 2015, le minimum nécessaire est donc un lit avec une couette ou une couverture, un dispositif d’occultation des fenêtres dans les chambres, des plaques de cuisson, un four à micro-ondes, un réfrigérateur comportant au minimum un freezer, la vaisselle nécessaire à la prise des repas, des ustensiles de cuisine, une table et des sièges, des étagères de rangement, des luminaires et du matériel d’entretien ménager.

La location meublée n’est tout de même pas à confondre avec le concept de Airbnb. Le Airbnb c’est de la location de courte durée par Internet aux touristes, elle se fait entre particuliers et permet de vivre de manière authentique comme les autochtones.

Les avantages et inconvénients de mettre une location meublée

L’un des avantages de la location meublée, c’est le contrat qui est moins contraignant. Le bail est d’un an minimum, renouvelable par reconduction tacite pour une durée d’un an. Dans le cas des étudiants, la durée du bail est de neuf mois correspondant à l’année universitaire, et dans ce cas la clause de reconduction tacite n’est pas applicable.

Si le locataire veut quitter le logement avant la fin du bail, il peut le faire à tout moment sans donner un motif ou un justificatif. Il devra par contre déposer un mois de préavis contre trois mois pour les locations vides.

Si le propriétaire ne désire pas renouveler le bail, il devra motiver son refus, soit par un motif comme l’inexécution par le locataire de l’une des obligations qui pèse sur lui, soit par sa décision de vendre ou de reprendre le logement.

Les revenus tirés d’une location meublée doivent être déclarés au titre des Bénéfices Industriels et Commerciaux. Ces revenus devront donc être comptabilisés lors de la déclaration d’impôts. Si le propriétaire tire moins de 32 900 euros sur ses loyers annuels, il aura droit à un abattement forfaitaire de 50 %, c’est le système micro-BIC. Si les charges sont supérieures, le propriétaire pourra opter pour le régime réel qui permettra de les soustraire dans leur totalité. Cependant, le déficit qui pourra se présenter ne sera applicable que sur des bénéfices de même nature.